Zéro Déchet

Défi « Rien de Neuf »

Le défi “Rien de neuf” a été lancé en 2018 par l’association Zero Waste France et a mobilisé plus de 15 000 participants. En 2019, l’objectif est de taille, puisque l’association espère mobiliser 100 000 participants, qui s’engageront tout au long de l’année à ne rien acheter de neuf, en favorisant les alternatives à l’achat d’un nouveau produit.

Rien de neuf : pourquoi?

On le sait, le pilier du zéro déchet et d’une consommation raisonnée, c’est réduire. Réduire ses besoins, réduire ses achats, réduire son impact. Le meilleur déchet, c’est celui qui n’est pas créé. Aujourd’hui, la surconsommation fait que des milliers, des millions d’objets sont en circulation sans être utilisés. Pourquoi continuer à en racheter des neufs, encore et encore, quand on pourrait utiliser ces ressources “dormantes”? Plus que les simples déchets en fin de chaîne, l’association Zero Waste France veut alerter sur les ressources nécessaires à la production permanente de nouveaux objets. Car oui, pour ce manteau que dans quelques temps vous ne porterez plus et qui sera au mieux recyclé, au pire incinéré, ce que vous ne voyez pas c’est la quantité de matières premières utilisées avant d’arriver sur votre dos.

Et encore, le coup du manteau, c’est gentil. Pour un micro-ondes, c’est plus de 2 tonnes de matières premières si on analyse le cycle de vie complet de l’objet. Sur ce sujet, je ne saurais que vous recommander l’excellent livre de Jérémie Pichon, Famille en Transition Écologique, qui explique extrêmement bien les différents impacts de nos biens de consommation.

Rien de neuf : comment?

Le défi Rien de Neuf est justement là pour vous accompagner et vous aider à trouver des alternatives à l’achat neuf. Pour certains, c’est une habitude bien ancrée, pour d’autres c’est un monde à part. Plein de solutions s’offrent à vous.

Vous voulez posséder cet objet de manière permanente et le payer: boutique d’occasion (ressourceries, friperies, disquaires, bouquinistes, Emmaus…), sites d’occasion (Leboncoin, Vinted, Marketplace…), brocantes et vide-greniers…

Vous voulez posséder cet objet de manière permanente mais sans échange d’argent: troc (groupes Facebook, MyTroc…), dons (GEEV, gratiferia…)

Vous voulez utiliser cet objet ponctuellement : empruntez aux proches, empruntez à des inconnus (grâce à des groupes Facebook locaux, Mutum, Tipimi…), empruntez dans des structures (bibliothèques, ludothèque, bricothèques, SEL…), louez (sites d’auto-partage, Doog…)

Vous possédez l’objet mais il ne fonctionne plus : réparez (intervention d’un professionnel, SAV, magasin Envie, repair cafés…), donnez à quelqu’un qui saura le réparer…

Rien de neuf : mon bilan après 4 mois

Cela fait déjà des années que je priorise l’achat d’occasion quand c’est possible. Mais m’inscrire au défi m’a fait pousser la réflexion un peu plus loin. Cette année, nous avons accueilli notre deuxième enfant et nous planifions un déménagement à plusieurs centaines de kilomètres. Autant dire que ce n’est pas l’année la plus simple pour ne rien acheter de neuf! Mais le défi est relevé, et jusque là, je suis plutôt contente de nous!

Soyons honnêtes, il y a quand même eu quelques ratés : même si je n’ai personnellement rien acheté de neuf pour la naissance de ma fille, on nous a quand même fait beaucoup de cadeaux qui étaient neufs, malgré notre liste de naissance qui était 100% orientée cadeau d’occasion ou dématérialisé (cours de portage, des petits plats pour ne pas mourir de faim…) Donc même si ce n’est pas moi qui ait directement sorti le portefeuille, ma progéniture a généré des achats neufs, damn! Difficile d’en vouloir aux gens! Pour l’anniversaire de mon aînée, son père et moi avons aussi acheté un jeu de société neuf. Mal organisée, je n’ai pas trouvé le temps de chercher le jeu en question d’occasion. Avec le recul, elle a tellement été gâtée que j’aurais pu décaler l’achat jusqu’à le trouver d’occasion, personne n’aurait rien remarqué. Consolation, nous avons fait l’achat dans un commerce indépendant, et il a déjà été utilisé à maintes reprises. J’ai aussi acheté 2 éléments de déco pour sa fête d’anniversaire. Nous avons aussi offert quelques cadeaux neufs à nos amis, encore une fois par manque d’organisation (“Comment ça c’est demain?!”)… Enfin, j’ai craqué pour le livre “Famille en transition écologique”, cité plus haut. Il venait juste de sortir, et je suis à un moment de ma vie où j’ai vraiment besoin de quelques coups de pieds aux fesses pour continuer sur notre lancée. J’ai donc préféré l’acheter que d’attendre que ma bibliothèque le mette au catalogue ou de le trouver d’occasion. J’espère le prêter à pas mal de monde pour “amortir” cet achat!

Je crois que depuis janvier, mes achats neufs se comptent donc au nombre de 6, dont 3 cadeaux. Mon mari a lui fait quelques achats car il s’est remis à la course ainsi que du matériel informatique. Je suis donc relativement contente de notre bilan même si avec un peu d’anticipation on pourrait diviser par deux ce chiffre! Dans un mois, nous déménageons. Nous revendons actuellement une bonne partie de nos affaires pour ne pas avoir à les faire voyager avec nous, et sur place il faudra donc racheter… j’ai hâte de voir si nous allons réussir à limiter les achats neufs! Même pas peur!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.