assises de la transition ecologique angers
Evènements

Les Assises de la Transition Écologique sont lancées !

Le 23 octobre à Angers, c’était le coup de départ des Assises de la Transition Écologique. Je vous en avais parlé dans cet article. Autant vous dire qu’avant même de rentrer dans la salle, on était mis dans l’ambiance de la mobilisation citoyenne ! Des militants de plusieurs collectifs angevins (dont Youth for Climate, Extinction Rebellion et Doute sur l’A11) avaient prévu une manifestation pour alerter sur deux projets allant à l’encontre de la transition écologique. Plutôt pertinent pour toucher un public qui devrait en théorie être acquis à leur cause. 😉

Le lancement en quelques mots

La soirée a mis en avant plusieurs acteurs locaux déjà engagés dans la transition écologique à leur échelle. Entrepreneurs, associations, élus locaux, citoyens se sont exprimés sur les grandes thématiques des Assises. L’occasion de faire un état des lieux du tissu local déjà mobilisé.

Alors concrètement, les Assises, c’est quoi ? Vous avez peut-être un peu suivi le déroulement de la Convention Citoyenne pour le Climat ? Entre octobre 2019 et juin 2020, 150 citoyens ont été tirés au sort et ont eu 7 sessions pour répondre ensemble à une question : “Comment réduire les émissions de gaz à effet de serre d’au moins 40 % d’ici 2030, dans un esprit de justice sociale ?” (ouais, rien que ça). De ces concertations, 149 propositions sont nées. Le Président de la République s’était engagé à transmettre toutes ces propositions au gouvernement, à l’exception de 3 jokers qu’il se réservait. Spoiler alert, même pas 6 mois après, 8 propositions supplémentaires ont été écartées, dont 3 -voire 4- qui étaient très en défaveur du secteur aéronautique. On les aime bien dis donc les avions au gouvernement. Mais, allez, ne parlons pas (trop) des sujets qui fâchent.

On parlait pas des Assises d’Angers à la base?

Pourquoi je vous parle de la Convention Citoyenne? Parce que c’est finalement le point de départ des Assises à Angers : trouver des solutions concrètes pour préserver les ressources du territoire et la biodiversité, tout en prenant en compte les enjeux sociaux et les idéaux de qualité de vie. En une phrase : agir face à l’enjeu du changement climatique. Tout comme la Convention Citoyenne, la réflexion s’articule autour de thématiques principales : se loger / se déplacer / consommer / se nourrir / produire et travailler / vivre en bonne santé / s’épanouir. Et comme lors de la Convention Citoyenne, la parole est aux citoyens. Alors si on nous donne la parole, prenons là !

En terme de calendrier, comment vont se dérouler les Assises de la Transition Écologique?

Jusqu’au 26 mars, tous les habitants du territoire d’Angers Loire Métropole sont invités à émettre des propositions, soit de manière individuelle sur le site ecrivons.angers.fr, soit en remplissant un cahier de contribution en tant que collectif (soit association, soit constitué pour l’occasion, le collectif n’ayant pas besoin d’avoir un statut juridique), soit en vous inscrivant aux ateliers dont les dates sont déjà fixées : ceux-ci se déroulement les 15 décembre, 28 janvier et 11 mars de 18h à 20h30. Les modalités restent par contre encore floues à cause du contexte sanitaires. Attention, pour participer aux ateliers de réflexion, il faut impérativement vous inscrire avant le 30 novembre.

En avril/mai, après une synthèse des propositions, les angevins seront appelés à choisir les actions jugées prioritaires. A l’été 2021, Angers Loire Métropole prendra une série d’engagements pour répondre aux demandes des habitants du territoires pour répondre à la crise environnementale. Concrètement, on parle de décisions capitales qui seront prises d’ici moins d’un an ! Avec bien entendu des mises en place plus ou moins rapides selon les mesures, mais je trouve que c’est un processus de concertation citoyenne qui montre un véritable désir d’efficacité et d’action concrète.

Alors, vous êtes motivés ?

Bon, vous êtes toujours là ? De mon côté, je dois avouer que je suis à la fois assez enthousiaste -c’est une super opportunité de participer à la vie de notre agglomération- et malgré tout prudente. Ici, pas de fausses promesses (comme cert… oui ça va on a compris!), le maire, Christophe Béchu a clairement annoncé qu’il y aura “filtrage” des propositions avant de les soumettre aux votes des habitants : les mesures prises doivent être impactantes, fortes, on n’est pas sur un budget participatif bis avec de petits aménagements très localisés. Le but des Assises est de réduire les émissions CO2 de l’agglomération, d’augmenter la part du local dans nos assiettes, d’améliorer la qualité de l’air et de l’eau, d’améliorer notre gestion des déchets, bref, d’être ambitieux. Autant vous dire que les idées commencent à chauffer dans ma petite tête, et que j’espère en voir quelques unes susciter au moins l’intérêt. Et vous? Ça bouillonne aussi? Alors à vos claviers, proposez !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.