greenwashin le reconnaitre
Minimalisme,  Zéro Déchet

Le greenwashing : le comprendre et le repérer

N’avez-vous pas remarqué qu’en ce moment la tendance pour les marques, c’est le vert ?

Et oui, pour faire face à l’engouement des consommateurs pour les alternatives écologiques, les marques s’adaptent, ou plutôt nous le font croire ! Depuis quelques années une nouvelle méthode de marketing a fait son entrée : le greenwashing.

Concrètement le greewashing (ou “éco-blanchiment” en français) consiste à se donner une image écologique et responsable, malheureusement souvent trompeuse.

 

Mais comment reconnaître les signes que les marques essayent peut-être de nous pigeonner ?

Comment reconnaître le greenwashing ?

Un des premiers signes qui peut vous sauter aux yeux, ce sont les publicités qui ne mettent en avant que l’impact positif de la marque sur le plan environnemental, en oubliant de mentionner les points moins reluisants… afin d’être sûr de leurs engagements et repérer si cela est du greenwashing, n’hésitez pas à aller vérifier sur leur site internet. H&M, roi du fast fashion en est un bon exemple, malgré leur campagne Green Conscious, qui sur le point du recyclage des vêtements n’est pas si mauvaise, a crée un t-shirt “there is no planet b”, pourtant H&M fait partie des entreprises polluant le plus, et par là participe au réchauffement climatique ! 🤨

 

Envie de savoir si une marque de vêtements est vraiment éthique ? Téléchargez l’application Clear Fashion qui note les marques d’un point de vue environnemental et social. 💡

H&M greenwashing
On se rachète une conscience pour 9,99€ ? 😏

On remarque aussi maintenant sur les produits et packagings une tonne de logos…qui souvent n’existent pas…mais aussi des indications comme “bon pour la planète”, mais par qui est ce prouvé ? On voit également souvent “100% coton naturel”, je ne savais pas qu’on avait déjà inventé du coton en plastique… 😏

De plus, vous avez du surement déjà voir des marques qui disent planter des arbres, l’initiative n’est pas mauvaise mais le temps que ces arbres poussent et permettent de compenser leurs émissions de CO2 on peut attendre 30 ans ! Alors tout comme pour être sûr des engagements du marques vérifier les labels et indications qui sont présent sur les produits ! Attention aussi à ne pas confondre des logos… par exemple le Point Vert ne signifie pas que l’emballage est recyclable, simplement que la marque a payé une contribution à une entreprise de valorisation des déchets.

point vert

Enfin, la présence de la couleur verte, de photo “nature”, ainsi que le champ lexical de l’innocence, de l’amour, du naturel, avec des mentions comme “fait avec amour” ou “naturellement vôtre” est partout ! Imaginez rentrer dans un magasin Yves Rocher ou L’Occitane sans toutes ces couleurs et ces inscriptions, je ne suis pas sûre que vous auriez la même perception de la marque ! 🙄

yves rocher greenwashing
occitane greenwashing
Tant de nature, c'est forcément naturel ? Non ?

Les impacts du Greenwashing

Le greenwashing marche malheureusement grâce à la naïveté des consommateurs qui ne pensent pas forcément à vérifier toutes les infos, et c’est normal ! Cependant ces publicités presque mensongères ont des conséquences : puisque que les marques disent vendre des produits “écologiques”, le problème de la pollution est résolu, on peut donc acheter davantage, non ? Let’s go la surconsommation… la déculpabilisation d’acheter des produits qui ne sont pas écolo (puisqu’on ne le sait pas) ne fais pas avancer la société et les consommateurs vers un mode de vie plus écoresponsable, et pendant ce temps, les grosses entreprises continuent d’être de gros pollueurs…😡

Le dropshipping

Même si le greenwashing est déjà à la limite de l’acceptable, il existe pire, le dropshipping

Le dropshipping est une forme de vente en ligne où les commandes passées par les internautes sont relayées auprès d’un fournisseur qui assure directement la livraison sans intermédiaire

Cela pourrait paraître éthique, cependant on vous faire croire que vous allez acheter un produit écolo à un petit commerçant, et non, le site web fait juste une commande sur AliExpress et hop c’est parti pour chez vous. Par exemple, le site Ocean Project, promet de laver les plages et les océans, cependant nous n’avons aucune preuve de la réalisation de ces engagements. Ils parlent de “sensibiliser le public sur leur mission”, “d’éduquer sur l’importance de préserver les océans”, mais nous n’avons concrètement aucune preuve que l’entreprise fasse quoi que ce soit pour tenir ces promesses. On rajoute à ça des produits clairement achetés sur Aliexpress et revendus 30x plus chers, en témoigne cette analyse de Captain Drop, un site qui permet d’analyser les sites marchands et de repérer ceux qui pratiquent le dropshipping…

 

Et il y a de quoi faire ! Éponges lavables en polyester (quelle révolution…), pommeaux de douches aux billes de céramique… Soyez vigilants !

Les marques blanches

Une marque blanche est un fournisseur qui propose de vendre un produit sans marque, qui pourra être acheté par d’autres vendeurs qui eux, afficheront leur logo et leur marque. Cela permet de vendre un même produit sous plusieurs noms tout en gardant la même composition. Comme le dropshipping, la plupart des produits viennent de Chine et le fournisseur est souvent AliExpress.

 

Les Gargouilles en sont un bon exemple : ils vendent pratiquement 33 fois plus cher un produit même pas écologique que l’on peut trouver sur AliExpress… Juste du commerce ? Peut-être, sauf si l’on considère que vendre un produit soit disant révolutionnaire, innovant, et éco-responsable alors qu’on achète des balles en plastiques inefficaces fabriquées en Chine, c’est se foutre du monde. A vous de voir ! La marque se défend en annonçant que des contrefaçons chinoises ont été créées par la suite, sauf que ce produit si innovant (et lucratif) n’est même pas breveté. Incohérence bonjour. La marque censure également tous les avis négatifs sur les publicités qu’elle lance sur les réseaux sociaux (avec des sommes dépensées en publicité absolument hallucinantes)…🤦‍♀️

gargouilles greenwashing

Mais les Gargouilles ne sont pas les seuls produits en marque blanche sur le marché : la cosmétique “bio” est malheureusement le terrain de jeu favori des marques blanches. Si vous voyez passer des produits qui prétendent avoir réinventé le savon à grands coups de marketing, méfiance, le côté “startup nation” me met direct la puce à l’oreille. Ces produits ne sont pas forcément de mauvaise qualité, mais sont souvent vendus trop chers pour ce qu’ils sont. Fiez-vous aux compositions.🌿

Ce qu’il faut retenir, c’est de toujours aller vérifier les compos, les provenances et les labels des produits afin de ne plus se faire avoir par ces techniques trompeuses ! Utilisez les outils à votre disposition comme Clear Fashion pour les vêtements, INCI Beauty pour les cosmétiques ou Captain Drop pour tous les objets de consommation.

Et vous, ces pratiques commerciales, ça vous rend malade comme moi ? 😤

reconnaître le greenwashing
le greenwashing c'est quoi
3 signes qu'une marque pratique le greenwashing

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.